Revendre son site e-commerce, comment ça marche ?

Vous rêvez de devenir un entrepreneur prospère, de créer une entreprise à partir d’une seule idée et de la transformer en une entreprise florissante. Mais vous êtes-vous préparé à la possibilité de vendre l’entreprise dans laquelle vous avez investi votre cœur et votre âme ? Peut-être avez-vous besoin de vendre par nécessité ? Peut-être que votre entreprise a grandi trop tôt ? Ou pensez-vous tout simplement que c’est le moment idéal pour vendre ? Suivez notre guide pour revendre votre site e-commerce au meilleur prix.

Se poser les bonnes questions avant de vendre

Vendre son site e-commerce ne doit pas se faire sur un coup de tête. Avant de prendre une telle décision, vous avez besoin de vous poser les bonnes questions.

  1. Pourquoi voulez-vous vendre ? Est-ce par nécessité, une croissance continue ou cherchez-vous à faire un profit ?
  2. De quoi avez-vous besoin pour rendre votre entreprise attrayante pour les acheteurs potentiels ? Votre site Web doit-il être mis à jour ? Votre inventaire doit-il être nettoyé ? Des campagnes marketing à planifier ? Vos documents comptables et financiers sont-ils en règle ?
  3. Comment vos clients bénéficieraient-ils d’une vente ? Y aurait-il un plus grand ‘inventaire disponible, des délais d’expédition plus rapides, plus d’options de produits ?
  4. Qui aurait la capacité de faire croître votre entreprise selon l’attente de vos clients ? Un concurrent, un fabricant, un consommateur ?
  5. Comment est le climat financier dans votre secteur ? Est-il stagnant, en croissance ou en recul ?
  6. Où trouver un acheteur ? Est-il dans votre intérêt de trouver un courtier ou d’en trouver un vous-même via le réseautage, des conférences ou le bouche-à-oreille ?

Une fois que vous avez obtenu les réponses à vos questions, vous pouvez maintenant passer aux choses sérieuses.

vendre son e-commerce

Connaître la valeur de son site e-commerce

Comment pourrez-vous revendre votre microentreprise si vous ne connaissez pas sa réelle valeur ? Pour cela, vous avez besoin d’évaluer le prix de vente de votre site. Chaque entreprise a une juste valeur qu’un vendeur et un acheteur peuvent utiliser pour négocier un accord final. Il existe un certain nombre de méthodes d’évaluation que vous pouvez utiliser pour déterminer la juste valeur de votre entreprise.

Voici les critères qui vont déterminer la valeur de votre e-commerce :

  • Rentabilité
  • Ventes
  • Par quels canaux vous obtenez de nouveaux clients
  • Votre position sur le marché
  • Toutes les structures en place pour gérer l’entreprise
  • Le ROI (retour sur investissement) et le risque pour les acheteurs
  • Moteurs de nouvelles ventes
  • Vos statistiques de trafic et vos statistiques
  • Histoire juridique
  • Aspects de la marque (marque, légale, etc.)
  • Potentiel de croissance
  • Le multiple moyen

Alors, que vaut vraiment votre site e-commerce ? Cela dépend d’un certain nombre de facteurs. Ces variables peuvent faire la différence entre une entreprise qui vend des milliers, des millions et même des milliards de produits. Dans quelle mesure votre entreprise se porte bien et comment devrait-elle évoluer dans un avenir proche ? Ce sont des critères qui sont directement liés au montant qu’un acheteur sera prêt à payer pour votre site. N’oubliez pas que même si vous estimez que votre entreprise vaut telle ou telle valeur, elle peut valoir moins (ou plus) en raison du marché.

Sachez qu’une entreprise e-commerce se vend généralement deux ou trois fois la valeur de son bénéfice annuel. Plus la valeur est élevée, plus vous pourrez vendre. Les acheteurs peuvent être intrigués par les jeunes entreprises, mais une entreprise établie avec un grand nombre de clients fidèles et une valeur sûre est difficile à battre.

Se préparer à la vente de son entreprise

La préparation à la vente est une étape importante. Pour ce faire, vous avez besoin de :

  • Mettre à jour le thème du site et le dépersonnaliser : nettoyer le backend, nettoyer, épurer, choisir une palette pour une nouvelle vision sans être stérile et peu invitante.
  • Organiser l’inventaire : retirer les produits qui ne sont pas en stock, optimiser les images du site.
  • Mettre les finances en ordre et créer un document sur les chiffres clés de l’entreprise comprenant :
    • les chiffres d’affaires des 3 dernières années ;
    • le taux de croissance par an ;
    • le nombre de clients, commandes et pourcentage de conversion ;
    • la valeur de l’inventaire disponible ;
    • les coûts d’exploitation mensuels ;
    • les comptes de gros actifs.

Votre document de référence doit attirer les acheteurs potentiels sans pour autant contenir une quantité trop importante d’informations. Un rapport d’une page est suffisant pour faire un état sur votre site. Si les acheteurs veulent plus d’informations, vous pouvez toujours leur en fournir plus tard.

Trouver le bon acheteur

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver un acheteur : approche directe, bouche-à-oreille, réseautage, sites spécialisés et bourses d’annonce. Les sites d’annonces sont plébiscités actuellement pour vendre un site e-commerce.

Faire un contrat de cession

Faire un contrat de cession est une obligation légale incombant à tout vendeur d’un site e-commerce bien que le site soit immatériel. Cette obligation est définie dans les articles 1582 du Code civil. Il est donc important que vous vous y prépariez. Vous avez le choix entre un contrat de vente classique et un contrat de cession de fonds de commerce.

Le contrat de cession classique doit comporter les informations suivantes :

  • votre nom ;
  • le nom de l’acheteur ;
  • le prix de vente ;
  • les modalités d’exploitation du site Internet ;
  • les clauses liées à la protection du droit d’auteur et aux droits cédés ;
  • la signature des deux parties.

Sachez que le contrat de cession d’un fonds de commerce est plus compliqué.

Il est également important que vous vous mettiez d’accord sur les détails relatifs à l’après-vente, notamment concernant la signature des articles, les liens, l’utilisation du site, etc.