Nos conseils pour faire plus de ventes sans traffic supplémentaire

De manière plus logique on penserait que le seul moyen de d’augmenter ses ventes est de booster le trafic sur son site que non. Il existe d’autres méthodes qui permettent d’optimiser votre rendement sans toutefois générer plus de trafic. Le but est d’asseoir l’influence de la marque sur le marché en misant sur la conversion des visiteurs en acheteurs. Plusieurs stratégies développées à cet effet permettent d’atteindre l’objectif.

Misez sur la conversion des visiteurs en acheteurs 

Certes plus le nombre de visiteurs croît, plus vous avez des chances d’effectuer des ventes, mais transformer les visiteurs en acheteurs potentiels serait encore mieux. Vous pouvez en effet avoir beaucoup de trafic sur le site et peu de vente si tous les visiteurs s’en vont sans poser un acte d’achat. Mettre l’accent sur la concrétisation des ventes est une technique qui convertir la majorité des visiteurs qui arrivent sur votre page en prospects puis en acheteurs. Dans ce cas, il faut mettre en place des outils qui facilitent cette conversion. Cela peut être facilité par des échanges ou la mise en place des outils pour la souscription spontanée.

Étudiez le comportement des visiteurs

Il est facile de consulter une page lorsqu’elle est bien optimisée mais pour qu’un acte d’achat soit posé il faut un plus. Prenez le temps d’analyser les comportements habituels des consommateurs pour mieux les comprendre et pour trouver le moyen le plus facile d’entrer en contact avec eux. Une étude de leurs habitudes vous permet de mettre en place des éléments pour mieux retenir leur attention. Au lieu par exemple d’augmenter le niveau de trafic, vous songerez à améliorer les comportements des consommateurs par une augmentation des trois constances suivantes :

  • La valeur moyenne du panier ;
  • La quantité de clients ;
  • La fréquence des achats.

Mettez en place des stratégies call to action

Sur plusieurs pages web, on retrouve des onglets ou des fenêtres dont le but est de tendre la perche aux visiteurs. C’est le cas des formules d’inscription aux newsletters, des applications proposées ou encore des questionnaires. Le but de ces différents outils est de retenir l’attention du  visiteur. Ils aident à mieux impliquer chaque visiteur qui peut ainsi marquer un pas vers l’achat. Qu’elles soient situées, en haut ou en bas, à droite ou à gauche de la page, ces fenêtres sont assez imposantes pour ne pas passer inaperçues aux yeux du visiteur. Le call to action est par exemple une option pour éviter le trop plein de trafic sur votre page. Il incite à effectuer une action en cliquant sur un message supplémentaire que s’affiche sur une page web. L’ajout à un panier est un exemple de call to action qui rend plus efficace une page web.