Qu’est-ce qu’un prêt conventionné ?

Quand on souhaite acquérir une résidence principale ou quand on veut faire des travaux de rénovation dans notre logement, les établissements prêteurs et les banques proposent différentes sortes de prêts, et parmi eux, il y a ce que l’on appelle le prêt conventionné. Il est prisé par le plus grand nombre en raison de ses multiples avantages, mais c’est quoi exactement ? Vous allez tout savoir sur ce prêt tout de suite. 

Quelques mots sur le prêt conventionné 

Faisant partie des crédits immobiliers réglementés, le pret conventionné est donné par les établissements prêteurs qui ont signé une convention avec l’État, c’est pour ça que tous les organismes bancaires ou financiers ne le proposent pas. Il est utilisé pour financer tout le montant dont on a besoin pour l’acquisition d’un appartement ancien ou neuf ou d’un terrain (construction 3 ans après l’achat), pour la construction d’une maison ou pour le paiement les travaux de rénovation (amélioration, agrandissement, adaptation du logement aux besoins des personnes handicapées et économie d’énergie). Toutefois, le prêt immobilier conventionné ne prend pas en charge les frais annexes comme les frais de l’agence immobilière ou les frais du notaire. Le montant obtenu servira à l’achat d’une résidence principale, mais non d’une résidence secondaire. Il est différent des autres prêts, car il donne droit à l’APL (Aide Personnalisée au Logement), et il est octroyé sans obligation de ressources ni d’apport personnel. C’est donc le prêt parfait pour les primo-accédants ou encore les ménages modestes. Pour information, le prêt conventionné est pour toutes les personnes qui ont la nationalité française ou qui possèdent un titre de séjour en cours de validité. 

Le taux d’intérêt 

Pour le remboursement du prêt immobilier conventionné, l’emprunteur a entre 5 et 35 ans, et le taux d’intérêt dépend de la durée de l’emprunt ainsi que de la marge du prêteur. Cependant, ce taux est quand même plafonné, le seuil est établi par les autorités publiques suivant la durée du prêt. 

  • Les taux fixes et variables sont de 4,75 % si la durée du remboursement est inférieure ou égale à 12 ans. 
  • Le taux fixe est de 4,95 % et le taux variable de 4,75 % si la durée du remboursement est entre 12 et 15 ans. 
  • Le taux fixe est de 5,10 % et le taux variable de 4,75 % si la durée de remboursement est entre 15 et 20 ans. 
  • Le taux fixe est de 5,20 % et le taux variable de 4,75 % si la durée de remboursement est supérieure à 20 ans. 

A ces taux de base s’ajoutent également une marge maximale des établissements prêteurs, et ça varie selon la durée de ce prêt aidé par l’État. 

Bon à savoir 

Peu de gens le savent, mais il est possible de cumuler le prêt immobilier conventionné avec d’autres financements comme le PAS (Prêt d’Accession Sociale), le PTZ (Prêt à Taux Zéro), l’éco-prêt à taux zéro, le prêt épargne logement, le prêt action logement, le prêt Fonctionnaires ou le prêt relais dans l’attente de la vente du précédent logement. Mais il ne peut être cumulé avec un crédit immobilier classique. Sous certaines conditions, on peut bénéficier d’un remboursement anticipé ou opter pour un allongement jusqu’à 35 ans. Il est aussi bon de savoir que ce type de prêt a des taux d’intérêt plus importants que ceux des autres crédits immobiliers, et c’est fixé suivant chaque établissement financier ou banque. Le prêt conventionné est très attractif, mais il faut bien comparer les offres pour trouver l’offre qui convient vraiment au profil et qui n’est pas trop chère. On peut également se faire aider par un courtier en prêt immobilier afin de tomber sur la formule la mieux adaptée à la situation.