Location de jet privé : Comment ça marche ?

La plupart des gens pensent que voyager en jet privé ne constitue pas l’option de moyen de transport la plus abordable à leur disposition. Diverses sociétés aériennes proposent désormais des possibilités avantageuses. Voici un aperçu des options de location de jet privé, qu’il vaut la peine d’explorer pour dénicher de petits prix !

La location de jet privé d’affaires

Les prix de ce marché varient considérablement en fonction de plusieurs paramètres, dont le type d’avion (turbo VS jet), le nombre de passagers (la taille du bolide), la destination, les taxes d’aéroport, la disponibilité, etc.

Par exemple, pour un jet privé disponible, les prix peuvent osciller entre 1 500 (petit jet) à 10 000 euros (pour un appareil accueillant davantage de passagers), et même parfois, les prix grimpent à 50 000 $ USD (pour certaines destinations pour une semaine).

L’astuce sur laquelle miser est la suivante : s’inspirant du succès récolté par les hôtels, plusieurs compagnies aériennes préconisent la même stratégie de vente en proposant des offres de dernière minute. Par exemple, la compagnie américaine JetSuite gère des vols aériens dans plus de deux milles aéroports à travers le monde. L’entreprise propose quotidiennement des offres alléchantes de dernière minute, qui font en sorte qu’il devient possible de louer un jet entier, pouvant accueillir six passagers, pour aussi peu que 500 ou 600 $ USD !

Divers jets privés sont ainsi offerts par des charters opérateurs. Ces entreprises disposent de permis de location en leur possession (désignés Air Operator Certificate) afin d’être autorisés à effectuer des vols aériens.

Pour ces entreprises, il est préférable d’éviter de se retrouver avec des sièges vides. Il leur est plus avantageux, d’un point de vue commercial, de brader certaines places, plutôt que d’opérer à un pourcentage moins élevé de capacité.

Tous les tarifs n’étant pas affichés sur les sites web de ces entreprises, n’hésitez pas à les contacter directement par téléphone. Vous pourriez être étonné des résultats d’une telle démarche !

Avez-vous songé à partager la propriété d’un jet privé ?

Les voyageurs qui louent plusieurs heures en avion privé chaque année, de l’ordre de plus d’une centaine d’heures, concluent des ententes de partage de propriété en se partageant les frais fixes d’un appareil avec d’autres propriétaires. Cette option peut cependant avoir une incidence sur la disponibilité de l’appareil.

Les frais de contribution peuvent varier en fonction de l’avion privé et de sa grandeur. Par exemple, un avion léger tel qu’un Cessna Mustang offre la possibilité de parcourir jusqu’à 2 000 kilomètres en accueillant entre 3-4 passagers. Ce type d’appareil coûte quelque 1.28 millions de dollars (soit environ 1 995 500 euros). Des avions de plus grands gabarits, comme le G650, coûtent près de 50 M$ (sans compter les frais mensuels d’entretien, l’entrepôt garage et la gestion). Avec un plus grand avion, la distance parcourue peut aller jusqu’à 13 000 kilomètres et jusqu’à 8 passagers peuvent monter à bord.

Plusieurs autres options à explorer

Plusieurs autres possibilités permettent de bénéficier de jets privés, tels que s’adresser à des courtiers de jets privés, se doter d’un abonnement de type « All you can fly membership », ou encore essayer un « taxi de l’air » (un espace berline de luxe pouvant accueillir 3 passagers). Vous pouvez également visiter ce site : tout savoir sur les démarches de location d’un jet privé !

Les taxis de l’air sont considérés comme rassemblant le meilleur des opportunités parmi toutes les options existant présentement dans ce marché. En effet, les prix de taxis de l’air peuvent s’avérer jusqu’à 50% plus bas, comparativement aux Jet Charters Opérateurs.

Par exemple, l’entreprise Fly Aeolus a mis au point un modèle de partage de propriété à l’échelle d’une flotte composée d’une douzaine d’appareils. Cette entreprise opère des vols de taxis de l’air dans plusieurs pays européens, dont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Belgique.