Geek : Investir en achetant des actions Facebook

action facebook

L’action Facebook, comme toutes les autres actions, connaît son lot de hauts et de bas… Depuis le début de 2018, l’action était en baisse de 2,6%, jusqu’à ce que le scandale de Cambridge Analytica n’éclate au grand jour le 19 mars 2018. Depuis plusieurs années, le parcours de Facebook est semé d’embûches. Le géant des médias sociaux n’en est pas à sa première déconvenue. Son introduction ratée en bourse en mai 2012 lui avait fait perdre la moitié de la valeur de son action. Mais l’entreprise s’est relevée de cette tempête, et malgré les pertes de 8% survenues en mars dernier, les actions valaient tout de même encore 68,5 milliards de dollars.

Un réseau social à la recherche de la bonne formule

Après avoir traversé une période difficile, l’entreprise s’était très bien relevée et affichait des perspectives prometteuses pour l’avenir.

Les actionnaires souhaitent davantage qu’une augmentation du nombre d’utilisateurs du réseau social en vogue en bourse, mais plutôt une véritable augmentation du chiffre d’affaires. Ce réseau social, qui comporte de nombreux concurrents, s’est doté d’une stratégie d’acquisition de startups afin de viser une formule de rendement croissant. Jusqu’à ce que survienne la problématique de protection des données, soulevée par les agissements de Cambridge Analytica. Après la pluie, il se peut que Facebook parvienne à revoir le beau temps…

 

Une baisse de Wall Street entrainée par Facebook

Le 19 mars 2018, l’action Facebook a chuté de 6,49% en après-midi, atteignant 173,12 dollars. Cela a eu pour effet que le Nasdaq a perdu 2,44 % et le Dow Jones 1,76 %.

Cette baisse est survenue après que les médias The Observer et New York Times aient révélé les résultats d’une enquête concernant les agissements de l’entreprise Cambridge Analytica. Celle-ci se serait approprié les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs du réseau Facebook, et aurait utilisé ces informations pour concevoir un logiciel visant à prédire, voire influencer, le vote d’électeurs.

Suite à cet incident malencontreux, l’entreprise Facebook a procédé au blocage de l’application concoctée par Cambridge Analytica en 2015. Facebook a par ailleurs annoncé, quatre jours après la chute de son action en bourse, que le compte de Cambridge Analytica sur Facebook avait été suspendu (pour motif d’avoir menti concernant l’usage de données d’utilisateurs).

Comment se procurer des actions Facebook ?

Les actions Facebook s’achètent et se vendent sur le marché secondaire des États-Unis. Il importe de passer par l’entremise d’un courtier ayant accès aux cotations des États-Unis ou une institution bancaire pour vous ouvrir un compte-titres.

Le marché secondaire consiste en un lieu de confrontation où coexistent l’offre et la demande. D’une part, les actionnaires y mettent en vente leurs parts, et d’autre part, les investisseurs agissent en devenant acquéreurs. Plus le nombre de vendeurs augmente, plus le cours de l’action baisse. Et à l’opposé, plus il y a d’acheteurs, plus le prix de l’action grimpe.

Créer un portefeuille d’actions

Les détenteurs de portefeuille d’actions peuvent passer un ordre, par le biais d’un courtier professionnel. Cet expert a besoin des renseignements suivants pour compléter l’opération:

  • Nom du titre ou code ISIN (International Securities Identification Number). Pour Facebook, cela correspond à US30303M1027.
  • Sens de l’ordre, soit la vente ou l’achat.
  • Combien (nombre) d’ordres figurent à l’opération.
  • Les conditions de prix.
  • La limite de validité.

Devenir actionnaire de Facebook

Lorsque les informations mentionnées ci-dessus sont fournies à un courtier professionnel, cela permet de devenir actionnaire de Facebook.

Les actions acquises peuvent être utilisées à titre de complément de revenus. Des dividendes sont perçus lorsque les parts demeurent au portefeuille, ou encore une plus-value est encaissée au moment de rétrocession des titres.

Toutefois, il importe de suivre de près les fluctuations boursières du titre afin d’être en mesure de générer des profits avec cette méthode. De cette manière, il devient possible de déterminer en quoi consiste le moment opportun pour procéder à l’acquisition de titres de Facebook, idéalement quand le titre est bas, et inversement, quand il est avantageux de les revendre, alors que le cours de l’action est à la hausse.

Une solution alternative, Etoro

Une solution alternative plus simple, qui ne requiert pas l’intermédiaire d’un courtier, est de se procurer des actions via Etoro.

Naviguez sur ce site vers la page dédiée aux marchés. Puis sélectionnez l’entreprise Facebook. Vous verrez s’afficher l’ensemble des informations concernant cette valeur.

Il suffit de cliquer sur le bouton « Acheter » pour accéder au système de cette plateforme, et préciser le montant de l’achat. Le système affichera ensuite une confirmation, qui correspond à la validation de l’ordre.

Vous devez cependant garder en tête que les ordres transmis par le biais de ce site ne s’exécutent pas en temps réel. Ils sont plutôt gérés en lot, quelque temps avant la fin d’une journée boursière. Lorsque des ordres surviennent tardivement, ceux-ci sont exécutés le lendemain seulement.